Islande, quelques jours en pays Viking

Graphiste - Toulon

Islande, quelques jours en pays Viking

Vrujtreprut!

Notre première journée complète en Islande porte bien son nom. Que de choses vues depuis ce matin… Et quelle chance insolente semble nous accompagner :)

Une bonne journée se doit de commencer par un bon petit déjeuner et il faut dire que celui proposé par l’hôtel est assez… satisfaisant! :) Un buffet à volonté nordique, fait de salé et de sucré, entre bacon et céréales, poisson mariné et jus d’orange, pas forcément dans cet ordre… Bref, c’est la panse bien pleine que nous sommes partis à l’assault de la capitale viking.

Un petit mot sur la météo? Non, les photos suffiront :) Et je vous rassure, le ciel bleu et limpide s’accompagne d’une température douce et clémente. Le Solfar, le monument des voyageurs, sorte de carcasse de drakkar en métal, Harpa, la salle de concert à l’architecture futuriste, le vieux port et ses odeurs de poissons fumé, telle furent nos découvertes de la matinée…

Après un repas léger (le petit déjeuner ayant calé les estomacs des plus valeureux d’entre nous), direction Whales of Iceland, un musée interactif et atypique qui nous a permis d’en savoir un peu plus sur les baleines grâce à une visite guidée (nous avons appris entre autres que les Islandais continuaient de chasser les baleines essentiellement pour que les touristes y goûtent, alors qu’eux-mêmes n’en mangent quasiment plus…). Bon, les ados ont été plus sensibles au coin « enfant », une petite aire de jeux avec matelas et sculpture de baleine dans laquelle ils pouvaient se glisser… Des vrais gosses :)

Sur le chemin du retour, nous en avons profité pour faire les courses pour le repas du soir et surtout pour admirer un des monuments les plus célèbres de la capitale, la Cathédrale, une construction moderne en forme d’orgue qui culmine sur une petite colline surplombant la ville…

20 kms séparent notre petit déjeuner de notre retour à l’hôtel, nous n’avons pas chômé!
D’autres volontaires se sont mis à la cuisine, au menu de ce soir, papillotte de saumon au gingembre et à l’ananas avec son riz au coco. On vous en aurait bien gardé, mais comment dire, c’était trop bon pour être partagé…
On aurait pu arrêter là cette journée déjà bien remplie, mais la tentation était trop grande, alors une veillée « Loup-Garou » avec un groupe décidément très sympa s’est imposée d’elle-même.

Et puis, vers minuit, alors que l’islandais est déjà au chaud sous sa couette en plume d’oie, nous autres vaillants touristes, nous nous sommes équipés comme pour aller au Pôle Nord et nous sommes partis à la chasse d’un des phénomènes les plus étranges et les plus beaux que la planète peut nous offrir, les aurores boréales… Ce n’est pas encore la pleine saison des aurores, mais la météo en prévoyait une… C’est plein de courage et de motivation que nous sommes partis tels des eskimos armés de gants et d’appareils photos dans l’espoir fou de voir le ciel s’illuminer d’un vert magnétique…
La chance, l’audace, peu importe les raisons, mais notre volonté farouche a été récompensée puisqu’à peine arrivés au bord de la mer, les vents solaires sont venus percuter l’atmosphère embrasant le ciel pendant plus d’une heure. Beau. Majestueux. Incroyable d’en voir une à notre première sortie… Si bien que nous tenterons d’en voir encore avant de partir, si Odin est toujours avec nous…

Voilà, il est très tard, plus de deux heures du matin, mais la fatigue ne se sent pas quand le plaisir domine…

Alors à demain Europe du sud, vous qui ne voyez dans le ciel que des étoiles, vous qui n’avez que de simples aurores…

***

 

Vrujtreprut!

Notre première journée complète en Islande porte bien son nom. Que de choses vues depuis ce matin… Et quelle chance insolente semble nous accompagner :)

Une bonne journée se doit de commencer par un bon petit déjeuner et il faut dire que celui proposé par l’hôtel est assez… satisfaisant! :) Un buffet à volonté nordique, fait de salé et de sucré, entre bacon et céréales, poisson mariné et jus d’orange, pas forcément dans cet ordre… Bref, c’est la panse bien pleine que nous sommes partis à l’assault de la capitale viking.

Un petit mot sur la météo? Non, les photos suffiront :) Et je vous rassure, le ciel bleu et limpide s’accompagne d’une température douce et clémente. Le Solfar, le monument des voyageurs, sorte de carcasse de drakkar en métal, Harpa, la salle de concert à l’architecture futuriste, le vieux port et ses odeurs de poissons fumé, telle furent nos découvertes de la matinée…

Après un repas léger (le petit déjeuner ayant calé les estomacs des plus valeureux d’entre nous), direction Whales of Iceland, un musée interactif et atypique qui nous a permis d’en savoir un peu plus sur les baleines grâce à une visite guidée (nous avons appris entre autres que les Islandais continuaient de chasser les baleines essentiellement pour que les touristes y goûtent, alors qu’eux-mêmes n’en mangent quasiment plus…). Bon, les ados ont été plus sensibles au coin « enfant », une petite aire de jeux avec matelas et sculpture de baleine dans laquelle ils pouvaient se glisser… Des vrais gosses :)

Sur le chemin du retour, nous en avons profité pour faire les courses pour le repas du soir et surtout pour admirer un des monuments les plus célèbres de la capitale, la Cathédrale, une construction moderne en forme d’orgue qui culmine sur une petite colline surplombant la ville…

20 kms séparent notre petit déjeuner de notre retour à l’hôtel, nous n’avons pas chômé!
D’autres volontaires se sont mis à la cuisine, au menu de ce soir, papillotte de saumon au gingembre et à l’ananas avec son riz au coco. On vous en aurait bien gardé, mais comment dire, c’était trop bon pour être partagé…
On aurait pu arrêter là cette journée déjà bien remplie, mais la tentation était trop grande, alors une veillée « Loup-Garou » avec un groupe décidément très sympa s’est imposée d’elle-même.

Et puis, vers minuit, alors que l’islandais est déjà au chaud sous sa couette en plume d’oie, nous autres vaillants touristes, nous nous sommes équipés comme pour aller au Pôle Nord et nous sommes partis à la chasse d’un des phénomènes les plus étranges et les plus beaux que la planète peut nous offrir, les aurores boréales… Ce n’est pas encore la pleine saison des aurores, mais la météo en prévoyait une… C’est plein de courage et de motivation que nous sommes partis tels des eskimos armés de gants et d’appareils photos dans l’espoir fou de voir le ciel s’illuminer d’un vert magnétique…
La chance, l’audace, peu importe les raisons, mais notre volonté farouche a été récompensée puisqu’à peine arrivés au bord de la mer, les vents solaires sont venus percuter l’atmosphère embrasant le ciel pendant plus d’une heure. Beau. Majestueux. Incroyable d’en voir une à notre première sortie… Si bien que nous tenterons d’en voir encore avant de partir, si Odin est toujours avec nous…

Voilà, il est très tard, plus de deux heures du matin, mais la fatigue ne se sent pas quand le plaisir domine…

Alors à demain Europe du sud, vous qui ne voyez dans le ciel que des étoiles, vous qui n’avez que de simples aurores…

***

Bonjour à tous!

Les jours passent en Islande et se ressemblent, pour notre plus grand bonheur… Les Dieux nordiques sont décidément avec nous… Aujourd’hui, ce ne sont pas les aurores boréales que nous avons chassé mais les nuages, sans jamais pouvoir en trouver. Le ciel est resté pur toute le journée, la température est même montée jusqu’à 15°, ce qui en cette saison et sous ces latitudes est proprement exceptionnel… Comme le reste de notre journée.

Un quartier de Reykjavik manquait à notre visite, la partie ouest de la ville, celle des lacs et des plages géothermiques. Partis de l’hôtel à pied sous un soleil polaire mais tellement agréable, nous nous sommes rendu à Perlan, une nouvelle attraction à Reykjavik, qui propose depuis à peine trois mois, une découverte depuis l’intérieur des glaciers et de leur formation. Les islandais voulant faire les choses comme il faut, ils ont créé un glacier sous forme d’un tunnel constitué de neige compactée en couche, comme la nature a l’habitude de le faire… Le résultat est juste génial. Emmitouflé dans nos combinaisons, nous sommes descendus dans cet igloo géant couleur menthe glacée, où la température descend en dessous des -10°, frissons garantis!
Le glacier est sous un magnifique dôme construit sur une des nombreuses collines qui entoure la ville, et offre en plus de cette chambre froide, une vue imprenable sur toute la région… Le parc qui l’entoure est un écrin de verdure si accueillant que nous en avons profité pour picniquer.

La suite fut aussi belle que surprenante. Une des traditions islandaises est de prendre des bains d’eau de mer très froide et de se plonger dans des piscines d’eaux de sources chaudes… Il n’a pas fallu une minute pour que les garçons se déshabillent et se jettent dans l’eau glacée (et je pèse mes mots) pour ensuite s’ébouillanter dans la piscine. Le tout dans un décor de rêve et sous un soleil qui n’a rien à envier à celui du sud de la France…

La journée aurait pu se terminer ainsi, et elle aurait été parfaite. Mais voilà, après un très bon repas (encore des petits plats maisons) et une veillée déchainée, nous sommes partis une fois encore à la chasse à l’aurore boréale, et il semblerait qu’Odin et son fils Thor apprécient vraiment notre présence. Si le spectacle d’hier était féérique, alors que dire de ce soir… L’aurore boréale que nous avons vu était simplement exceptionnelle. Le ciel tout entier s’est embrasé de vert et de rose, les couleurs semblaient être poussées par le vent, elle se déplaçaient devant nos yeux touts ronds et au rythme des exclamations des ados (et des nôtres!). Honnêtement, personne n’avait jamais vu un pareil spectacle. Et je ne suis pas sûr que la langue française soit assez riche pour qualifier une telle beauté…

Voilà, c’est avec une toute autre vision de la planète que nous nous couchons ce soir, nul doute que le show offert par les vents solaires marquera les esprits pour longtemps.

Alors à demain, Europe sans aurore, ici les Vikings veillent sur nous et colorent nos rêves comme ils colorent le ciel.

***

Notre dernière journée en Islande s’achève… Déjà… Les corps se sont à peine habitués au rude climat, les oreilles aux sons étranges de la langue islandaise, que nous devons quitté cette petite île polaire qui nous a presque conquis. Oui, l’Islande a un charme magmatique, à l’image de ses volcans, ses geysers, ses plaines de laves et ses plages polaires… Le dépaysement a été total et le plaisir absolu.
Après avoir visité la capitale, vu des musées, des faux glaciers, des vraies plages, il nous fallait sortir de la ville pour en voir plus. Le côté nature de l’Islande, plus sauvage qu’on l’imagine, plus vert et plus désertique. Et c’est là, au milieu des steppes, des champs de lave recouverts de mousse, des lacs entourés de tourbe que l’Islande nous pénètre de son froid mordant et finit de nous conquérir. Nous avons d’abord vu la faille, la dorsale, celle qui sépare la plaque tectonique européenne et la plaque américaine. Deux continents qui s’affrontent dans les profondeurs de l’océan atlantique et qui ont petit à petit éloigné l’Islande du reste du monde, la plaçant à 250 km du cercle polaire.

Puis direction Gulfoss, pour admirer la plus belle chute d’eau de l’île, une des plus belles d’Europe, d’une puissance incroyable. La chute d’or, tel est son petit nom, constitués de deux chutes successives d’une hauteur totale de plus de 40 mètres! Un spectacle un peu humide quand même mais qui laisse sans voix.

Un petit repas typiquement islandais, une soupe de d’agneau avec du beurre et pain. Vous pensiez que vos enfants ne mangeaient pas de soupe? Et bien si, et plutôt deux fois qu’une :).
Mais notre journée ne se termine pas sur une soupe au dessus d’une cascade, loin de là, après le repas, direction Geysir, un site qui sent le souffre et qui a donné son nom aux geysers… Bienvenue dans la plaine des trous qui fument. Les geysers sont partout et l’ambiance est brumeuse. Et de temps en temps, un geyser explose de vapeur d’eau sous les wouah des touristes… La journée est déjà bien remplie, mais il faut une fin. Une fin en apothéose, une fin qui réchauffe les corps transis par le froid des steppes, une fin qui détend les corps comme les esprits.

Bienvenue au Blue Lagoon, l’attraction phare de l’île, l’incontournable. Un lagon artificiel, gigantesque, chauffé à 40° par géothermie. Un endroit à part, entre nature et artifice, mais un endroit où l’on pourrait rester toute la journée. Un spa. Eaux chaudes et salées, chutes d’eaux massantes, sauna, hamam, masque et gommage… Comment dire, trois heures de véritable supplice :).

Nous sommes rentrés tard l’hôtel et nous avons filé droit vers un petit restaurant parce que voyez-vous, les activités aquatiques, ça creuse l’appétit… Soirée dans un endroit sympa, avec groupe de musique et une très bonne ambiance. Très adulte tout ça ;).

Voilà, le groupe est un peu excité ce soir, mais rien de plus normal la veille d’un départ. On ne peut pas leur en vouloir tant ils ont été adorables pendant toute la semaine. Des groupes comme celui-ci, on en veut bien tous les jours :)

C’est ainsi que se referme cette parenthèse polaire, demain matin, un peu de shopping pour dépenser nos dernières couronnes puis nous quitterons la terre des dieux d’Asgard qui nous auront bien gâtés…

Alors, à demain soir, Europe qui rêve d’aurore, nos doigts encore fripés par l’eau bleu-cobalt du lagon tirent les couvertures et nos yeux toujours verts boréales peinent à rester ouverts.

L’Islande est finalement un pays de couleurs, celles du ciel qui s’embrase sous les vents solaires, celles des lagons qui réchauffent les âmes, celle du froid qui blanchit notre souffle.

***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.